L’apprentissage pour apprendre un métier de l’artisanat

L’apprentissage,
pour qui ?

 L’apprentissage s’adresse aux jeunes de 16 à 30 ans désirant préparer un diplôme professionnel.

Ils reçoivent une formation générale et théorique dans un centre de formation d’apprentis (CFA) et une formation pratique en entreprise.

La durée de la formation en CFA varie selon les niveaux de qualification préparés.

Si vous recherchez un maître d’apprentissage, prenez contact avec la Chambre de Métiers et de l’Artisanat qui met à votre disposition tous les moyens nécessaires pour que vos projets aboutissent rapidement.

Qu’est-ce qu’un contrat d'apprentissage ?

C'est un contrat de travail de type particulier qui donne à l'apprenti(e) le statut de salarié et qui associe un enseignement général et théorique dispensé dans un Centre de Formation d'Apprentis (CFA) et un enseignement pratique dispensé dans une entreprise.

Dates légales d'enregistrement des contrats : 3 mois avant ou 3 mois après le début des cours au CFA.

Obligations de l'employeur :

  • assurer à l'apprenti un enseignement méthodique et complet du métier,
  • inscrire et faire suivre les cours au CFA,
  • verser un salaire qui ne peut être inférieur au pourcentage du SMIC prévu dans le contrat (suivant les conventions collectives),
  • demander l'immatriculation de l'apprenti à la Sécurité Sociale et le déclarer dès son premier jour de travail
  • veiller à son inscription à l'examen technologique sanctionnant la formation prévue au : CAP - BEP - BM - BP - BAC PROFESSIONNEL - BTS...

Encourager l’apprentissage !

La CMA 92 œuvre quotidiennement au développement de l’apprentissage en assurant la promotion des 250 métiers de l’artisanat et la formation en alternance.

Offrez à un jeune la possibilité d’étudier, tout en acquérant une expérience professionnelle et participez ainsi à la formation d’un personnel qualifié et opérationnel rapidement !

Votre Chambre de Métiers et de l’artisanat des Hauts-de-Seine vous accompagne dans cette démarche et est en mesure de vous apporter conseils et assistance pendant toute la durée du contrat d’apprentissage.

Grâce à sa « bourse apprentissage » ouverte jusqu’au 31 octobre, votre CMA vous met en relation directement avec les jeunes à la recherche d’un contrat d’apprentissage.

Déposez vos offres et consultez les demandes des jeunes sur le site www.cma92.fr, rubrique Se former/Apprendre un métier.

Les aides à l’embauche d’un apprenti !

Chef d’entreprise, quel que soit votre secteur d’activité, recruter un apprenti, c’est miser sur l’avenir !

Pour vous permettre de donner sa chance à un jeune et contribuer à lutter contre le chômage des jeunes, il existe jusqu’à 6 400 € d’aides cumulables pour les employeurs de moins de 11 salariés inscrits au Répertoire des Métiers et qui embauchent des apprentis :

  • L’exonération totale de charges salariales à l’exception de la cotisation patronale d’accidents du travail et maladie professionnelle.
  • Aide « TPE Jeunes apprentis ». Prise en charge du salaire et des charges la 1ère année du contrat pour un apprenti mineur qui se traduit par le versement trimestriel par l’Etat d’une aide forfaitaire de 1 100 €, soit 4 400 € pour l’année. Toutes les démarches sont à effectuer sur le portail de l’alternance : www.alternance.emploi.gouv.fr.
  • La prime régionale à l’apprentissage : 1 000 € versés chaque année par la région jusqu’à l’obtention du diplôme préparé par l’apprenti. Pour obtenir la prime régionale, l’employeur n’a plus de démarche à effectuer : lors de l’enregistrement du contrat d’apprentissage, le contrat est transféré aux services de la région, qui informent par courrier l’employeur de ses droits à prime.
  • 1 000 € d’aide au recrutement supplémentaire pour les employeurs qui recrutent un premier ou un apprenti supplémentaire.
  • Le crédit d’impôt apprentissage de 1 600 € par apprentis pour la première année du cycle de formation.


Défiler au haut